Écrire Soudan. Les pasteurs Yat Michael et Peter Yen , voient leur accès à un avocat restreint

Action complémentaire sur l’AU 28/15, AFR 54/2051/2015, 9 juillet 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 AOÛT 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Les pasteurs Yat Michael et Peter Yen ont un accès limité à leur avocat depuis le 4 juin dernier, n’ayant été autorisés à le rencontrer qu’une seule fois au tribunal pendant environ 10-15 minutes. Les deux hommes sont actuellement détenus à l’isolement et risquent d’être fouettés et exécutés s’ils sont déclarés coupables. Le 4 juin 2015, Yat Michael (49 ans) et Peter Yen (36 ans), tous deux pasteurs au Soudan du Sud, ont été transférés vers la prison de haute sécurité de Kober à Khartoum. Leurs familles et leur avocat ne sont pas autorisés à les voir depuis. Le conseil d’administration de la prison est le seul à pouvoir permettre des visites, ce qu’il refuse de faire. L’avocat des deux prévenus a contesté cette décision devant un tribunal le 8 juin dernier, en vain. Il a l’intention de faire appel au motif que ce refus est contraire à la Constitution. L’avocat de la défense n’a pu s’entretenir avec ses clients que pendant 10-15 minutes lors d’une audience le 2 juillet dernier, à l’issue de laquelle le tribunal a estimé qu’il pouvait présenter ses arguments au vu du nombre d’éléments à charge. Il a alors protesté en arguant qu’il n’avait pas assez de temps pour préparer une plaidoirie adéquate, étant donné que ses clients risquent la peine de mort. Amnesty International pense que ce procès est dû au fait que Yat (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse