Écrire Corée du Nord. Joo Won-Moon, un étudiant, arrêté

AU 158/15 ASA 24/2075/2015 13 juillet 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 AOÛT 2015 À KIM JUNG-UN, COMMANDANT SUPRÊME DE L’ARMÉE POPULAIRE CORÉENNE, Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Détenu par les autorités nord-coréennes depuis avril 2015, l’étudiant sud-coréen, Joo Won-moon, risque d’être condamné à une longue peine d’emprisonnement et d’être victime de torture et d’autres formes de mauvais traitements. Aucune information sur son procès n’a été communiquée pour l’instant. Joo Won-moon, un étudiant sud-coréen de 21 ans, a été arrêté par les autorités nord-coréennes le 21 avril. Il avait franchi la frontière nord-coréenne à pied près de Dandong, en Chine. Dernièrement, il vivait aux États-Unis et avait fait une pause dans ses études pour effectuer un voyage en Asie. En mai, les autorités nord-coréennes avaient permis à des médias internationaux de s’entretenir avec Joo Woo-moon et trois autres détenus sud-coréens. Dans un entretien diffusé par CNN le 4 mai, Joo Woo-moon déclarait que lorsqu’il est entré en Corée Nord, il « voulait être arrêté » et qu’il espérait contribuer à l’amélioration des relations entre les deux Corées. Pendant l’entretien, Joo Woo-moon déclarait également qu’il était en bonne santé et bien nourri. Les trois autres hommes interrogés, Kim Jung-wook (51 ans), Kim Kuk-gi (61 ans), tous deux missionnaires, et l’homme d’affaires Choe Chun-gil (56 ans), ont tous été condamnés à des peines de réclusion à perpétuité. Kim Jung-wook avait été arrêté le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.