Écrire Libye. Condamnations à mort de responsables du régime de Kadhafi

AU 166/15, MDE 19/2191/2015, 31 juillet 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 SEPTEMBRE 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Neuf hommes, tous anciens membres du régime du colonel Mouammar Kadhafi, dont son fils Saif al Islam et le chef des services du renseignement militaire Abdallah al Senussi, ont été condamnés à mort par un tribunal libyen. Leur procès a été entaché de graves irrégularités. Le procès des « symboles de l’ancien régime », comme on l’a baptisé en Libye, s’est tenu du 24 mars 2014 au 21 mai 2015. Les sentences ont été prononcées le 28 juillet. Saif al Islam Kadhafi, Abdallah al Senussi et 35 autres hauts responsables, dont d’anciens diplomates, ministres et membres des services de sécurité, ont été inculpés d’une série d’infractions commises durant le soulèvement de 2011 à l’origine du renversement du colonel Kadhafi et pendant le conflit qui s’en est suivi – notamment d’avoir procédé à des bombardements aveugles, d’avoir incité au viol, d’avoir donné l’ordre d’ouvrir le feu sur les manifestants, d’avoir recruté et armé des mercenaires et de s’être livrés à des actes de vandalisme. En raison du regain de violence, le pays est aujourd’hui divisé entre deux gouvernements distincts. Le ministre de la Justice de celui reconnu par la communauté internationale a déclaré qu’il ne reconnaîtrait pas le verdict rendu par le tribunal. Parmi les représentants du régime de Kadhafi condamnés à mort figurent l’ancien Premier ministre Al Baghdadi al (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse