Écrire Emirats arabes unis. L’ égyptien Sameh Bassiouni Abdullah Alam maintenu en détention après avoir purgé sa peine

AU 172/15, MDE 25/2224/2015, 4 août 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 SEPTEMBRE 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le ressortissant égyptien Sameh Bassiouni Abdullah Alam a été arrêté le 11 février à Doubaï, aux Émirats arabes unis. Condamné à un mois d’emprisonnement en avril pour « fausse dénonciation d’une infraction », il n’a toujours pas été libéré. Il est détenu dans un lieu inconnu et risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Sameh Bassiouni Abdullah Alam, un ressortissant égyptien qui vit à Oman depuis 13 ans, a été arrêté le 11 février 2015 à Doubaï, aux Émirats arabes unis, où il s’était rendu en voiture. Les autorités ont confisqué son téléphone, qui contenait des informations sur le procès de son beau-frère en Égypte. Le beau-frère de Sameh Bassiouni Abdullah Alam, Islam al Makawi, est l’une des 24 personnes poursuivies en Égypte à la suite de l’homicide d’un agent de sécurité de l’un des juges instruisant le procès du président évincé Mohamed Morsi. Sameh Bassiouni Abdullah Alam pourrait être maintenu en détention en raison du procès de son beau-frère. Lors de son interrogatoire au poste de police d’al Muraqabat, à Doubaï, Sameh Bassiouni Abdullah Alam a signé des « aveux » indiquant qu’il avait appelé la police pour signaler, de façon mensongère, qu’un membre de la famille de sa femme appartenait aux Frères musulmans. L’avocat nommé pour sa défense n’a pas été autorisé à le rencontrer. Le 20 avril, un tribunal (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse