Écrire Muhammad Ali Abu Raziza (h) ...

... ressortissant saoudien MDE 23/022/2008 - AU 120/08 Muhammad Ali Abu Raziza a été condamné à huit mois d’emprisonnement et 150 coups de fouet pour une infraction appelée « khilwa ». Le prince Khalid Al Faisal Bin Abdul Aziz Al Saud, gouverneur de la région administrative de La Mecque, doit décider si cette peine lui sera infligée. Muhammad Ali Abu Raziza risque d’être emprisonné et flagellé très prochainement. S’il est placé en détention, Amnesty International le considérera comme un prisonnier d’opinion, détenu pour des actes qui ne devraient pas être du ressort de l’État. Muhammad Ali Abu Raziza, professeur de psychologie à l’Université Um al Qura, dans la ville de La Mecque, a été arrêté par des représentants du Comité pour la propagation de la vertu et la prévention du vice (CPVPV) après avoir rencontré une jeune femme dans un café. Il a été arrêté pour khilwa ; aux termes de la charia (loi islamique), cette infraction consiste à se trouver seul avec une personne du sexe opposé n’appartenant pas à sa famille immédiate. Selon certains articles de presse, Muhammad Ali Abu Raziza avait contrarié des représentants du CPVPV qui faisaient partie de ses étudiants, au cours d’un débat pendant l’un de ses cours. Ces étudiants ont en outre manqué leurs examens finaux et auraient été choqués par des propos qu’il avait tenus. Muhammad Ali Abu Raziza a ensuite reçu un appel téléphonique d’une femme lui demandant de la rejoindre dans un café pour discuter d’un problème. Il semble qu’il ait accepté, mais à condition qu’elle (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir