Écrire Azerbaïdjan. Leyla Yunus et son mari, Arif Yunus, défenseurs des droits humains, condamnés à de longues peines de prison

Action complémentaire sur l’AU 182/14, EUR 55/2274/2015, 13 AOÛT 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 SEPTEMBRE 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Les défenseurs des droits humains azerbaïdjanais Leyla Yunus et son mari, Arif Yunus, ont été condamnés respectivement à huit ans et demi et sept ans d’emprisonnement le 13 août. La santé d’Arif Yunus s’est détériorée et il a perdu connaissance dans la salle d’audience. Les autorités azerbaïdjanaises ont continué de limiter l’accès à la salle d’audience aux observateurs internationaux et aux journalistes. Le 13 août, le tribunal chargé des crimes graves, à Bakou, la capitale de l’Azerbaïdjan, a condamné les prisonniers d’opinion azerbaïdjanais Leyla Yunus et Arif Yunus à huit ans et demi et sept ans d’emprisonnement respectivement. Tous deux ont été condamnés pour « fraude » et d’autres infractions liées à leur travail au sein de leur ONG. Leyla Yunus est la directrice de l’Institut pour la paix et la démocratie. Avant son arrestation, elle enquêtait sur le traitement des prisonniers politiques par les autorités en Azerbaïdjan. Son mari, Arif Yunus, est historien et militant politique. Une accusation de trahison et d’espionnage prétendu pour l’Arménie vise également le couple, mais elle a été transmise à un autre tribunal pour examen. Les observateurs et journalistes internationaux n’ont pas pu entrer dans le tribunal et seule une poignée de diplomates a été autorisée à assister au procès. Leyla Yunus et Arif (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse