Écrire Iran. Le producteur de télévision Mostafa Azizi, condamné à la prison a l’issue d’un procès inique

Action complémentaire sur l’AU 117/15, MDE 13/2272/2015 – 14 août 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 SEPTEMBRE 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus L’écrivain et producteur de télévision iranien Mostafa Azizi, résident permanent au Canada, a été condamné à huit ans d’emprisonnement. Il a été condamné pour des accusations vagues et excessivement larges liées à la sécurité nationale pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression, notamment à travers des publications sur Facebook. Le 8 juin, Mostafa Azizi, ancien président de la représentation iranienne de l’Association internationale du film d’animation, a été condamné à huit ans d’emprisonnement par la 15e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran : cinq ans pour « rassemblement et collusion dans l’intention de porter atteinte à la sécurité nationale », deux ans pour « outrage au Guide suprême de l’Iran » et un an pour « diffusion de propagande contre le régime ». Le jugement a été prononcé à l’issue d’un procès inique qui a duré quelques heures le 1er juin et qui s’appuyait sur des éléments recueillis par les pasdaran (gardiens de la révolution) au cours des 33 jours pendant lesquels Mostafa Azizi était en détention à l’isolement dans la section 2A de la prison d’Evin, à Téhéran, sans possibilité de contacter sa famille ou un avocat. Une procédure d’appel est en cours devant la 54e chambre de la cour d’appel du tribunal révolutionnaire. Mostafa Azizi, maintenant détenu dans la section 8 de la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition