Écrire Soudan. Khalid Omer Yousif , Magdi Okasha Amed et Widad Abdelrahman Derwish, membres de l’opposition, harcelés par le NSS

AU : 179/15 – AFR 54/2271/2015 – 17 août 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 SEPTEMBRE 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Khalid Omer Yousif, Magdi Okasha Amed et Widad Abdelrahman Derwish, membres du parti du Congrès soudanais (PCS), une formation politique d’opposition, ont été arrêtés par le Service national de la sûreté et du renseignement (NSS), puis libérés sans inculpation. Cependant, ils doivent maintenant se présenter au bureau du NSS tous les jours. Khalid Omer Yousif, ingénieur en génie civil de profession et membre du secrétariat du parti du Congrès soudanais, a été arrêté par des agents du Service national de la sûreté et du renseignement le 6 août vers huit heures du matin à son domicile, alors qu’il partait travailler. Les agents du NSS lui ont dit de les suivre jusqu’à leurs bureaux en voiture, lui assurant qu’il serait libre de rentrer par la suite. Cependant, une fois arrivé au bureau, sa voiture a été confisquée ainsi que plusieurs documents qui s’y trouvaient, notamment les passeports de sa fille. Khalid Omer Yousif a été libéré vers minuit sans avoir été officiellement interrogé ou inculpé. On lui a ordonné de se présenter au bureau du NSS tous les jours. Deux jours plus tard, Magdi Okasha Amed, également membre du PCS, a été arrêté à son domicile à huit heures du matin. Environ 10 hommes armés sont entrés dans sa maison et l’ont conduit au bureau du NSS à bord de leur véhicule. Il a été libéré le jour-même, mais comme (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir