Écrire Etats Unis. Un organisme interaméricain demande le report de l’ exécution de Bernardo Abán Tercero

Action complémentaire sur l’AU 176/15, AMR 51/2326/2015, 24 août 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 AOÛT 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. La Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) a demandé un sursis pour l’exécution du Nicaraguayen Bernardo Abán Tercero, qui doit être exécuté au Texas le 26 août. Elle a conclu que ses droits consulaires et son droit à un procès équitable avaient été bafoués. Le 19 août, la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) a demandé aux États-Unis de reporter l’exécution de Bernardo Abán Tercero, ressortissant nicaraguayen condamné à mort en 2000 pour le meurtre de Robert Berger, et de lui accorder une « réparation effective » pour les violations de ses droits. La CIDH a statué que l’État n’avait pas informé Bernardo Abán Tercero de son droit au titre de la Convention de Vienne sur les relations consulaires de solliciter une assistance consulaire, le privant ainsi de ses droits à une procédure régulière et à l’équité de son procès. Elle a également conclu que son avocat commis d’office avait commis « de graves erreurs qui ont nui à son droit à la défense, surtout si l’on prend en compte les normes applicables dans une affaire dans laquelle l’accusé encourt la peine de mort ». La CIDH affirme que si l’exécution a lieu, le Texas se rendra responsable d’une « violation grave et irréparable du droit fondamental à la vie garanti par l’article I de la Déclaration américaine [des droits et devoirs de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir