Écrire Iran. Le mineur délinquant Salar Shadizadi risque toujours d’être exécuté sous peu

Action complémentaire sur l’AU 165/15, MDE 13/2324/2015, 25 août 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 OCTOBRE 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Déclaré coupable de meurtre, le mineur délinquant, Salar Shadizadi, risque toujours d’être exécuté sous peu. Il est actuellement en détention à l’isolement à la prison de Lakan, à Rasht, dans le nord de l’Iran. L’exécution de Salar Shadizadi prévue pour le 10 août n’a pas eu lieu. La première date prévue pour son exécution était le 1er août, mais celle-ci a été repoussée au 10 août. Il risque toujours d’être exécuté sous peu, bien qu’aucune date n’ait pour l’instant été confirmée. Les avocats de Salar Shadizadi ont déposé une demande de réexamen judiciaire devant la Cour suprême. Salar Shadizadi a été arrêté en février 2007 et inculpé du meurtre d’un de ses amis, qu’il aurait commis lorsqu’il avait 15 ans. Il n’avait aucun représentant juridique lors de la phase d’instruction et n’a été autorisé à prendre un avocat qu’une fois le tribunal saisi. En outre, il a déclaré avoir subi des actes de torture et d’autres mauvais traitements pendant l’instruction. Il a été condamné à mort en décembre 2007 au titre du principe de la qisas (« réparation ») par la 11e chambre de la cour d’appel de la province du Gilan, qui a statué en tant que tribunal de première instance. La sentence a été confirmée trois mois plus tard, en 2008, par la 37e chambre de la Cour suprême. En 2013, Salar Shadizadi a formé une requête en révision en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir