Écrire Bulgarie. Des familles roms continuent a risquer d’être expulsées de force

Action complémentaire sur l’AU 169/15, EUR 15/2334/2015, 26 août 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 OCTOBRE 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci Vingt-deux familles roms risquent d’être expulsées de force lundi 31 août. Elles font partie de 124 foyers roms vivant dans la municipalité de Gurmen qui ont reçu des avis de démolition. Les autorités bulgares ne se sont pas encore engagées à mettre en place certaines garanties internationales essentielles relatives aux droits humains. Cent vingt-quatre foyers roms du quartier de Kremikovtzi, dans la municipalité de Gurmen, risquent de faire l’objet d’une expulsion forcée et ont reçu des ordres de démolition. Ces ordres n’ont pas été accompagnés d’une véritable consultation auprès de la population concernée au sujet des solutions envisageables pour éviter les expulsions et des possibilités de relogement. Vingt-deux familles roms - soit 118 personnes, parmi lesquelles une femme enceinte et deux enfants handicapés, dont un est paralysé - risquent d’être expulsées lundi 31 août. Huit maisons ont déjà été démolies le 29 juin (quatre par les autorités bulgares et quatre par les habitants eux-mêmes, sous la menace d’amendes, semble-t-il) et au moins 16 personnes se sont retrouvées sans domicile. Quatre-vingts autres foyers ont reçu des ordres de démolition qui n’ont pas encore été exécutés. Pour les 14 foyers restants, de nouvelles procédures d’expulsion vont être lancées. En réaction à l’Action urgente (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir