Écrire Egypte. La détention du prisonnier d’opinion Mahmoud Hussein, prolongée

Action complémentaire sur l’AU 286/14, MDE 12/2323/2015, 26 août 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 OCTOBRE 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le 24 août, un juge du Caire a renouvelé l’ordre de détention de l’étudiant, Mahmoud Hussein, pour 45 jours supplémentaires. Il a passé plus de 18 mois en détention provisoire pour avoir porté un t-shirt avec le logo « Action en faveur d’une nation sans torture » et un foulard avec le logo de la « Révolution du 25 janvier ». Cet homme est un prisonnier d’opinion. Le prisonnier d’opinion égyptien, Mahmoud Mohamed Ahmed Hussein, un étudiant de 19 ans, a comparu devant un tribunal du Caire le 24 août. Un juge a renouvelé son ordre de détention pour 45 jours supplémentaires. Il a passé plus de 18 mois en détention provisoire. La loi égyptienne prévoit qu’une personne peut être maintenue en détention provisoire pendant une durée allant jusqu’à deux ans si elle est accusée d’une infraction passible de la réclusion à perpétuité ou de la peine de mort. Mahmoud Hussein risque la prison à perpétuité pour des accusations forgées de toutes pièces. Après son arrestation le 25 janvier 2014, Mahmoud Hussein a été torturé par les agents qui l’interrogeaient et forcé à « avouer » devant une caméra qu’il appartenait au parti interdit des Frères musulmans, qu’il détenait des explosifs et qu’il avait participé à une manifestation non autorisée. D’après son avocat et son frère, il a été frappé et on lui a infligé des décharges (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir