Écrire Nigeria . 92 maisons détruites, des centaines d’autres menacées de destruction

AU 189/15, AFR 44/2354/2015, 28 août 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 4 SEPTEMBRE 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Plusieurs milliers d’habitants sont menacés d’expulsion forcée dans l’État de Kaduna, au Nigeria. Ils ont reçu un avis de démolition leur donnant seulement 21 jours pour détruire eux-mêmes leur habitation. S’ils ne s’exécutent pas, l’État se chargera des démolitions et leur en facturera le coût. Quatre-vingt-douze maisons ont déjà été détruites, et 267 autres sont menacées. Le Service d’urbanisme et de développement urbain de l’État de Kaduna (KASUPDA) a remis aux habitants de 267 logements de plusieurs quartiers de Zaria, tels que Kofan Doka, Kofan Kibo et Anguwan Alkali, un avis leur ordonnant de démolir leur maison dans les 21 jours. Ces avis (qu’Amnesty International a pu consulter) sont datés du 12 août et donnent aux habitants jusqu’au 2 septembre pour démolir leur maison. Les personnes concernées affirment que les autorités ne les ont pas consultées et ne leur ont pas proposé d’indemnisation ni de nouveau logement. Les avis les accusent d’avoir « empiété sur des terres gouvernementales (le lycée Alhudda-Hudda) sans l’autorisation des autorités ». Ibrahim Usman, président d’une association d’habitants de trois des quartiers concernés, a déclaré à Amnesty International que certains vivaient là depuis près de 30 ans. Amnesty International a pu consulter des actes de vente et des certificats d’occupation des lieux qui (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir