Écrire Egypte. Le prisonnier d’opinion Mahmoud Hussein, maintenu en détention

Action complémentaire sur l’AU 286/14, MDE 12/2347/2015, 1er septembre 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 OCTOBRE 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Mahmoud Hussein a comparu une nouvelle fois devant les tribunaux le 26 août, en raison d’une irrégularité concernant son dossier, alors que son maintien en détention pour 45 jours venait d’être renouvelé deux jours plus tôt. Cet étudiant de 19 ans a passé plus de 18 mois en détention provisoire en Égypte, après avoir été arrêté parce qu’il portait un T-shirt avec le logo « Action en faveur d’une nation sans torture ». Le prisonnier d’opinion Mahmoud Mohamed Ahmed Hussein a été conduit devant le tribunal d’Abbassia, au Caire, le 26 août, pour une audience imprévue, a déclaré son avocat à Amnesty International. Il avait comparu devant un juge deux jours auparavant, au moment du renouvellement de sa détention. Il ne devait donc pas repasser devant les tribunaux avant six semaines. La loi égyptienne prévoit qu’une personne peut être maintenue en détention provisoire pendant deux ans si elle est accusée d’une infraction passible de la réclusion à perpétuité ou de la peine de mort. Mahmoud Hussein est notamment accusé d’infractions qui emportent la réclusion à perpétuité, mais qui s’appuient uniquement sur des « aveux » enregistrés en vidéo, qui lui ont été extorqués sous la torture après son arrestation le 25 janvier 2014. Durant la période de détention provisoire, l’accusé doit comparaître tous les 45 (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse