Écrire Egypte. Des journalistes d’Al Jazira condamnés à la prison

Action complémentaire sur l’AU 83/14, MDE 12/2363/2015, 3 septembre 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 OCTOBRE 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Les journalistes Mohamed Fahmy et Baher Mohamed ont été incarcérés par un tribunal du Caire le 29 août pour avoir diffusé de fausses informations et avoir agi sans autorisation. Le tribunal a condamné par contumace le journaliste Peter Greste à une peine de prison. Le 29 août, le tribunal pénal du Caire a condamné Mohamed Fahmy à une peine de trois ans de prison et Baher Mohamed à trois ans et demi. Il a condamné par contumace Peter Greste à trois ans de prison. Mohamed Fahmy et Baher Mohamed sont des prisonniers d’opinion, détenus uniquement pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression. Dans une brève déclaration avant le prononcé du jugement, le juge a fait savoir que le tribunal ne reconnaissait pas ces hommes en tant que journalistes, car ils étaient en possession de matériel de diffusion non autorisé et avaient diffusé des « mensonges » au sujet de l’Égypte sur le réseau d’informations d’Al Jazira, alors qu’ils travaillaient sans autorisation officielle depuis un hôtel du Caire. Les accusations portées à leur encontre leur ont valu des condamnations à des peines de trois années d’emprisonnement. Le tribunal a condamné Baher Mohamed à six mois de prison supplémentaires et à une amende de 5 000 Livres égyptiennes (environ 570 euros) pour possession d’une douille, qu’il a déclaré avoir (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse