Écrire Etats-Unis. Exhortez le Comite des Grâces à réexaminer un recours

AU 192/15, AMR 51/2380/2015, 7 septembre 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 16 SEPTEMBRE 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Richard Glossip doit être exécuté dans l’Oklahoma le 16 septembre. Il ne cesse de clamer son innocence et les éléments à charge sont des preuves indirectes. En 2014, le Comité des grâces et des libérations conditionnelles a voté contre la recommandation d’une mesure de clémence en faveur de cet homme. Il faut qu’il reconsidère sa décision. Richard Glossip, aujourd’hui âgé de 52 ans, a été condamné à mort en 1998 pour l’homicide de Barry Van Treese, dont le corps a été retrouvé le 7 janvier 1997 dans une chambre du motel dont il était propriétaire, à Oklahoma City. Lors du procès, Justin Sneed, qui était logé gratuitement au motel en échange de son travail d’agent d’entretien, a avoué avoir tué la victime en précisant que Richard Glossip, le gérant du motel, le lui avait demandé. Justin Sneed, qui a témoigné contre Richard Glossip afin de ne pas être condamné à mort, purge actuellement une peine de réclusion à perpétuité. En 2001, la cour d’appel pénale de l’Oklahoma a permis à Richard Glossip d’être rejugé parce que l’avocat qui l’avait représenté à son procès s’était montré « tellement inefficace qu’il n’[était] pas certain que cela ait permis le déroulement d’une véritable procédure contradictoire ». Elle a fait remarquer qu’aucun élément scientifique n’accusait Richard Glossip et que la « seule preuve directe » le reliant au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse