Écrire Myanmar. Deux militants Tin Maung Kyi et Zaw Win, relachés, d’autres encore en détention

Action complémentaire sur l’AU 117/14, ASA 16/2435/2015, 11 septembre 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 OCTOBRE 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci Tin Maung Kyi et Zaw Win, membres de l’organisation communautaire « Mouvement pour la force actuelle de la démocratie » (MDCF), ont été libérés mais d’autres membres de ce groupe sont maintenus en détention. Tin Maung Kyi a été remis en liberté le 30 juillet 2015 après avoir été gracié par le président, alors qu’il lui restait un mois de prison à purger. Au moins 11 prisonniers d’opinion ont été graciés en même temps que lui. Zaw Win a été relâché le 26 juin dernier, sa peine ayant été réduite. Tin Maung Kyi et Zaw Win, membres du MDCF, ont été sanctionnés en juillet 2014 d’un an et demi de prison pour avoir distribué, en mai 2014 à Yangon (la plus grande ville du pays), des tracts appelant le gouvernement à démissionner. Tous deux ont été déclarés coupables de trois chefs d’inculpation en vertu de l’article 505-b du Code pénal du Myanmar, qui prévoit une peine de prison pour toute personne qui crée, publie ou diffuse des informations susceptibles de causer la peur ou l’angoisse parmi la population et d’inciter les gens à commettre des infractions « contre l’État ou l’ordre public ». Htin Kyaw, dirigeant du MDCF, et Naung Naung, membre de cette organisation, sont maintenus en détention à la prison d’Insein à Yangon. Htin Kyaw purge actuellement une peine de 13 ans et quatre mois d’emprisonnement en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse