Écrire Venezuela. Leopoldo López, dirigeant de l’opposition, injustement condamné

Leopoldo López, dirigeant de l’opposition, a été condamné à 13 ans et neuf mois d’emprisonnement. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit être libéré immédiatement et sans condition.

Le 10 septembre 2015, Leopoldo López a été déclaré coupable d’incitation à la violence lors d’une manifestation antigouvernementale organisée le 12 février 2014, et sanctionné de 13 ans et neuf mois d’emprisonnement pour conspiration, incitation à commettre une infraction, incendie volontaire et dégradation de biens publics.

Cet homme, qui dirige le parti d’opposition Voluntad Popular (« Volonté populaire »), est maintenu en détention depuis le 18 février 2014 au Centre national des accusés militaires, prison militaire située à Los Teques à la périphérie de Caracas, la capitale du pays. Aucun motif valable n’a été invoqué pour les charges retenues contre lui, et la peine de prison prononcée à son encontre est visiblement motivée par des raisons politiques.

En août 2014, le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire a déclaré que la détention de Leopoldo López était injuste, et le haut-commissaire aux droits de l’homme a exhorté les autorités vénézuéliennes à le remettre en liberté sans délai.

Christian Holdack, Demian Martín et Ángel González, qui ont été jugés en même temps que cet homme, ont eux aussi été déclarés coupables mais n’ont pas été condamnés à des peines de prison.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.