Écrire Etats-Unis. Sursis de deux semaines à l’ exécution de Richard Glossip

Action complémentaire sur l’AU 192/15, AMR 51/2466/2015, 17 septembre 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 SEPTEMBRE 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 16 septembre, la cour d’appel pénale de l’Oklahoma a octroyé un sursis de deux semaines à Richard Glossip alors qu’il devait être exécuté quelques heures plus tard. La nouvelle date d’exécution a été fixée au 30 septembre. Richard Glossip a été condamné à mort pour l’homicide de Barry Van Treese, dont le corps a été retrouvé le 7 janvier 1997 dans une chambre du motel dont il était propriétaire, à Oklahoma City. Justin Sneed, qui travaillait comme agent d’entretien dans cet établissement, a avoué avoir tué la victime en précisant que Richard Glossip, le gérant du motel, lui avait proposé de l’argent en échange. Justin Sneed a témoigné contre Richard Glossip afin de ne pas être condamné à mort. Richard Glossip, quant à lui, ne cesse de clamer son innocence et les éléments à charge sont des preuves indirectes. Un juge fédéral a même écrit en 2010 : « L’affaire repose sur les déclarations d’un unique témoin, Justin Sneed, complice de l’accusé, qui a obtenu une condamnation à perpétuité en échange de son témoignage. Contrairement à de nombreuses affaires dans lesquelles la peine de mort a été prononcée, la culpabilité de l’accusé n’a pas été établie au-delà de tout doute raisonnable. » Le 15 septembre, la gouverneure Mary Fallin a déclaré : « Hier, soit quarante-huit heures avant la date à laquelle (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse