Écrire Etats Unis. Kelly Gissendaner risque d’être exécutée sous peu en Georgie

AU 197/15, AMR 51/2512/2015, 23 septembre 2015 Kelly Gissendaner, une femme de 47 ans, doit être exécutée par l’État de Géorgie (États-Unis) mardi 29 septembre. En 1998, elle a été déclarée coupable du meurtre de son mari, Douglas, perpétré en 1997. Elle a reconnu sa responsabilité dans ce crime. Son coaccusé, qui a tué Douglas Gissendaner, purge quant à lui une peine de réclusion à perpétuité. Douglas Gissendaner a été assassiné le 7 février 1997. Kelly Gissendaner et Gregory Owen, avec lequel elle entretenait une liaison, ont été accusés de meurtre. Après avoir fait connaître son intention de requérir la peine de mort, le parquet a proposé aux deux accusés un accord de réduction de peine selon lequel s’ils plaidaient coupables ils seraient condamnés à la réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle pendant 25 ans. Gregory Owen a saisi cette opportunité et a accepté de témoigner contre Kelly Gissendaner. Elle a quant à elle rejeté cette offre, apparemment parce qu’elle se considérait moins coupable que Gregory Owen et estimait qu’elle méritait une libération conditionnelle avant les 25 ans proposés. Lors du procès de Kelly Gissendaner, Gregory Owen a déclaré que c’était elle qui avait en premier évoqué l’idée du meurtre, et qu’elle lui avait donné des instructions sur la manière de procéder. La nuit du meurtre, Gregory Owen a forcé Douglas Gissendaner à conduire jusqu’à un endroit reculé, où il l’a poignardé avant de subtiliser certains articles afin de faire croire à un vol. Kelly Gissendaner a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.