Écrire Turquie. Des refugies syriens risquent une expulsion forcée

AU 208/15, EUR 44/2521/2015, 24 septembre 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 NOVEMBRE 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Environ 150 réfugiés syriens sont détenus dans un camp du département d’Osmaniye en Turquie, près de la frontière avec la Syrie. Ils risquent d’être renvoyés dans leur pays par les autorités turques. Un petit groupe d’Irakiens détenus au même endroit ont été relâchés à la condition de rentrer en Irak dans le mois qui suivait. Plusieurs réfugiés se rendaient en Grèce à bord d’un bateau qui a coulé le 15 septembre dernier, faisant au moins 22 victimes, dont des enfants. Les 150 réfugiés syriens faisaient partie d’un groupe de plus de 250 personnes ayant fui la Syrie et l’Irak, qui se trouvaient sur un bateau effectuant la traversée de la Méditerranée entre Bodrum, dans l’ouest de la Turquie, et l’île grecque de Kos, le 15 septembre 2015. Ceux-ci ont raconté que les gardes-côtes turcs avaient tiré plusieurs fois sur le bateau, qui a alors coulé. Les gardes-côtes ont confirmé que 249 personnes avaient été secourues et que 22 corps, y compris d’enfants, avaient été retrouvés. La plupart des réfugiés ont d’abord été détenus aux alentours de Bodrum jusqu’au 17 septembre. Ils ont ensuite été transférés, contre leur gré et sans connaître leur destination, vers un camp à Düziçi, dans le département d’Osmaniye. Jusqu’à 700 réfugiés se trouveraient là-bas. Les réfugiés syriens qui sont détenus dans ce camp affirment que les autorités leur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.