Écrire Vénézuela. Le défenseur des droits humains Marino Alvarado agressé a son domicile

AU 217/15, AMR 53/2584/2015, 2 octobre 2015

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 NOVEMBRE 2015 À :
Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

Le défenseur des droits humains Marino Alvarado et son fils de neuf ans ont été agressés à leur domicile par trois hommes armés. Ce militant, sa famille et ses collègues risquent peut-être de subir d’autres agressions.

Selon le Programme pour l’éducation et l’action en faveur des droits humains (Provea), une organisation non gouvernementale (ONG) vénézuélienne, Marino Alvarado et son fils de neuf ans se sont retrouvés face à trois hommes armés dans l’immeuble où ils vivent à Caracas, la capitale, le 1er octobre vers 17 h 30. Ils rentraient de l’école lorsque les inconnus sont entrés de force chez eux. Une fois à l’intérieur, Marino Alvarado et son fils ont été maintenus attachés 40 minutes. Pendant ce temps, les agresseurs ont pris deux ordinateurs portables, une tablette, deux téléphones portables, un appareil photo et de l’argent liquide. Marino Alvarado a été frappé à la tête.

Ancien directeur de Provea, il continue de collaborer avec l’organisation et rédige des articles d’opinion pour la presse. Le 21 août, le président Nicolás Maduro s’en est pris à Provea à la télévision nationale. Il a déclaré qu’il s’agissait d’une organisation de droite et a précisé que Marino Alvarado avait reçu de l’argent de l’État américain et servi d’informateur à la police sous le gouvernement précédent.

En septembre, Marino Alvarado et d’autres membres de Provea ont demandé à la Commission interaméricaine des droits de l’homme d’ordonner des mesures conservatoires car ils craignaient pour leur sécurité.

Nom : Marino Alvarado et son fils de neuf ans
Homme

AU 217/15, AMR 53/2584/2015, 2 octobre 2015

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.