Écrire Iran. Saman Naseem va être rejugé

Action complémentaire sur l’AU 234/14, MDE 13/2585/2015, 5 octobre 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 16 NOVEMBRE 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le mineur délinquant Saman Naseem a été renvoyé à la prison centrale d’Ourmia, dans le nord-ouest de l’Iran, où il était détenu avant sa disparition forcée de cinq mois. Il va être rejugé par un tribunal pénal à Ourmia. Le 19 septembre, Saman Naseem a été transféré de la prison de Zanjan, dans le nord-ouest du pays, à la prison centrale d’Ourmia, où il avait été détenu jusqu’au 18 février 2015, veille de la date initialement prévue pour son exécution. Amnesty International croit savoir que ce jeune homme avait rendez-vous avec l’Organisation iranienne de médecine légale afin de subir un examen médical visant à évaluer sa « maturité psychique » au moment du crime pour lequel il a été condamné à mort. Les conclusions de cet examen seront utilisées lors du nouveau procès de Saman Naseem devant le tribunal pénal de la province de l’Azerbaïdjan occidental, à Ourmia. Le 22 avril, la Cour suprême a fait droit à la requête de Saman Naseem concernant une révision judiciaire, ce qui signifie que la déclaration de culpabilité et la peine prononcées à l’encontre de ce jeune homme ont été annulées et que celui-ci a le droit d’être totalement rejugé. Le responsable du pouvoir judiciaire avait déjà ordonné un sursis à l’exécution le 6 avril mais ni les proches ni l’avocat de Saman Naseem n’ont reçu d’informations concrètes sur ce (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.