Écrire Emirats Arabes Unis. Des hommes sont jugés collectivement après avoir été détenus au secret

AU 218/15, MDE 25/2594/2015, 5 octobre 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 16 NOVEMBRE 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le procès collectif de 41 hommes s’est ouvert le 24 août à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis. Au moins 21 d’entre eux ont été détenus dans des lieux de détention secrets, sans contact avec leurs familles ni leurs avocats pendant les 20 mois qui ont précédé le procès. Ils ont pu être victimes d’actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Un groupe de 41 hommes, dont 39 ressortissants des Émirats arabes unis, sont jugés par la Chambre de la sûreté de l’État de la Cour suprême fédérale à Abou Dhabi. Au moins 21 d’entre eux, dont beaucoup sont de la même parenté, ont été interpellés entre le 20 novembre et le 7 décembre 2013 par les services de sureté de l’État des Émirats et placé en détention dans des lieux secrets. Aucun n’a eu accès au monde extérieur, pas même à leurs familles ni leurs avocats, pendant 20 mois après leur arrestation. Les personnes soumises à des disparitions forcées aux Émirats arabes unis sont parfois victimes de torture ou de mauvais traitements. En juillet 2015, certains ont été transférés dans les prisons d’al Razeen et d’al Wathba à Abou Dhabi. Ces hommes sont inculpés d’accusations liées au terrorisme, notamment d’avoir créé un groupe appelé Shabab Al Manarah (« Les jeunes du minaret ») en vue de renverser le gouvernement des Émirats arabes unis et de le remplacer par un « califat semblable à l’EI » (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Des vies humaines gaspillées

Journée mondiale des réfugiés : les politiques européennes et belges ne laissent que peu de choix aux personnes qui fuient les persécutions dans leur pays. Signez notre pétition !