Écrire Behnoud Shojaee (h), 20 ans, mineur délinquant

MDE 13/066/2008 - Action complémentaire sur l’AU 114/08 (MDE 13/065/2008, 29 avril 2008) L’exécution de Behnoud Shojaee, mineur délinquant, qui devait avoir lieu le 7 mai, a été reportée d’un mois sur ordre du responsable du pouvoir judiciaire. Ce sursis est destiné à permettre à Behnoud Shojaee de tenter d’obtenir le pardon des proches du jeune homme qu’il a été reconnu coupable d’avoir tué à l’arme blanche le 18 juin 2005, ainsi qu’à donner le temps aux deux familles de régler cette affaire par une compensation financière. Si elles ne parviennent pas à un tel accord, Behnoud Shojaee risque néanmoins d’être exécuté. Le jour des faits pour lesquels il a été condamné, Behnoud Shojaee, alors âgé de dix-sept ans, était intervenu pour mettre fin à une bagarre entre un de ses amis et un autre garçon nommé Omid dans un parc de Téhéran. Ce dernier s’était alors retourné contre lui et l’avait menacé d’un couteau. Tandis qu’ils se battaient, Behnoud Shojaee avait ramassé un bout de verre sur le sol et l’avait planté une fois dans la poitrine d’Omid, avant de prendre la fuite. Behnoud Shojaee a été condamné à titre de qisas (« réparation ») par la 74e chambre du tribunal pénal de Téhéran le 2 octobre 2006. Au cours de son procès, il n’a bénéficié d’aucune assistance juridique, si bien qu’il a dû lui-même formuler une demande écrite en vue du réexamen de son cas et d’un nouveau procès. D’après l’avocat qui a récemment pris l’affaire en main, Behnoud Shojaee a maintenu tout au long de son procès qu’il n’avait frappé Omid qu’une seule (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir