Écrire Plusieurs milliers de civils palestiniens

MDE 15/058/2007 - Action complémentaire sur l’AU 182/07 (MDE 15/048/2007 du 11 juillet 2007) Les habitants de la bande de Gaza (un million et demi de Palestiniens) ne peuvent pas quitter cette zone depuis le 9 juin 2007, date à laquelle les autorités israéliennes ont fermé le point de passage de Rafah, entre Gaza et l’Égypte, qui est leur seule porte vers le monde extérieur. Parmi les personnes concernées figurent des patients nécessitant des soins médicaux non disponibles dans les hôpitaux de Gaza, qui manquent de personnel et d’équipements spécialisés pour traiter un certain nombre d’affections telles que le cancer et les maladies cardiovasculaires, ainsi que pour pratiquer des opérations chirurgicales complexes et d’autres interventions d’urgence. Les hôpitaux et les autres infrastructures médicales sont également touchés par une pénurie croissante de médicaments et d’articles de consommation. Cette fermeture a encore réduit leurs ressources déjà limitées. Alors qu’il était auparavant difficile de quitter la bande de Gaza la plupart du temps, cela est désormais totalement impossible, et de plus en plus de patients sont privés d’une prise en charge médicale à l’étranger qui pourrait leur sauver la vie. Avant la fermeture de la frontière entre Gaza et l’Égypte, plusieurs centaines d’habitants palestiniens de la bande de Gaza bénéficiaient chaque mois de soins médicaux ou d’opérations chirurgicales (financées par l’Autorité palestinienne) dans des hôpitaux ou des infrastructures médicales égyptiens. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition