Écrire Lovemore Matombo (h), président du Congrès des syndicats zimbabwéens (ZCTU) ...

...Wellington Chibebe (h), secrétaire général du ZCTU AFR 46/013/2008 - AU 126/08 Lovemore Matombo et Wellington Chibebe, deux syndicalistes de premier plan, ont été arrêtés le 8 mai et risquent fortement d’être soumis à la torture. En septembre 2006, ils ont déjà été sauvagement torturés alors qu’ils étaient détenus par la police. Lovemore Matombo et Wellington Chibebe sont respectivement président et secrétaire général du Congrès des syndicats zimbabwéens (ZCTU). Ils ont été arrêtés le 8 mai après s’être livrés à la police, qui les avait cherchés à leur domicile. Ils ont été présentés devant un juge le 12 mai et inculpés d’avoir « communiqué de fausses informations portant préjudice à l’État » – ce chef d’accusation faisant référence à des discours qu’ils ont prononcés le 1er mai, à l’occasion de la fête du Travail, à Harare. Le magistrat a refusé de les libérer sous caution et les a placés en détention provisoire jusqu’au 23 mai. Ils sont maintenant détenus à la maison d’arrêt centrale d’Harare. Amnesty International considère ces deux hommes comme des prisonniers d’opinion, car ils sont détenus uniquement pour avoir exercé de manière pacifique leur droit à la liberté d’expression, d’association et de réunion. INFORMATIONS GÉNÉRALES L’arrestation de Lovemore Matombo et Wellington Chibebe s’inscrit dans un mouvement de répression plus général qui touche les défenseurs des droits humains, les syndicalistes, les avocats, les journalistes, les observateurs électoraux et les militants de l’opposition (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse