Écrire Ali Kantouri (h) ; Peyman Piran (h) ; Behrouz Karimizadeh (h : militants étudiants

MDE 13/067/2008 - Action complémentaire sur l’AU 331/07 (MDE 13/147/2007, 13 décembre 2007) et ses mises à jour (MDE 13/008/2008, 17 janvier 2008 ; MDE 13/062/2008, 15 avril 2008) Behrouz Karimizadeh et Peyman Piran ont été libérés sous caution, mais Ali Kantouri reste détenu et ne reçoit pas le traitement médicamenteux dont il a besoin. Ces trois militants étudiants ont été arrêtés pour le rôle qu’ils auraient joué dans les manifestations qui se sont déroulées en marge de la Journée nationale des étudiants, le 7 décembre 2007. Behrouz Karimizadeh a été libéré le 15 avril 2008 après que sa famille a versé une caution de 300 000 tomans (environ 210 euros). Il avait été arrêté le 2 décembre 2007 au domicile d’un ami et torturé pendant sa détention. Au cours d’un interrogatoire, un objet dur lui a été enfoncé dans l’oreille gauche, si bien qu’il souffre désormais d’une perte d’audition. Cependant, il n’a pas été soumis à des décharges électriques, comme l’avaient indiqué de précédentes informations, mais il aurait été de nouveau torturé après avoir tenté de se suicider. De même que tous les autres étudiants arrêtés au cours des manifestations, il a été forcé à « avouer » à la télévision qu’il entretenait des liens avec des groupes exilés et s’employait à déstabiliser le pays. Peyman Piran a été libéré de la section 350 de la prison d’Evin à la fin du mois d’avril 2008, après que sa famille a versé une caution de 80 millions de tomans (environ 56 000 euros). Il avait été arrêté le 4 décembre 2007 par des policiers en civil (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.