Écrire Les habitants de Santo Domingo Ixcatlán opposés à la vente de terres communales ...

... Le personnel du Centre de droits humains et de conseil aux peuples indigènes (CEDHAPI) AMR 41/023/2008 - AU 129/08 Les autorités de la municipalité de Santo Domingo Ixcatlán (État d’Oaxaca), principalement peuplée de membres de la communauté indigène mixtèque, s’apprêtent à céder un ensemble de terres communales. Des habitants opposés à cette vente ont été attaqués par des hommes armés engagés par un cacique (responsable politique local) qui entretient des liens étroits avec les autorités municipales. Trois personnes ont été tuées le 30 avril, et leurs familles consultent actuellement une organisation locale de défense des droits humains, dont le personnel court également un grand danger. Dans la soirée du 30 avril, une quarantaine d’hommes armés menés par un cacique ont intercepté Gustavo Castañeda Hernández, un habitant de la municipalité opposé à la vente de terres communales, alors qu’il traversait en voiture le centre de Santo Domingo Ixcatlán. Ils l’ont roué de coups, l’ont forcé à remonter dans son véhicule et y ont mis le feu. Deux autres hommes opposés à cette vente, Melesio Martínez Robles et Inocencio Medina Bernabé, sont venus à son secours et ont été abattus. Leurs agresseurs ont mutilé leurs corps et les ont traînés dans les rues, puis sont restés fêter leur forfait sur le lieu du crime pendant plusieurs heures. D’après un témoin oculaire, les agents de la police préventive de l’État d’Oaxaca qui sont arrivés au bout de six heures les ont laissés partir tranquilles. Au cours de cette attaque, le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir