Écrire Adam Abdel Rahman Fadul (h), étudiant ...

... Mubarak Ahmed Bakhat (h), étudiant ; Ahmed Orshi (h), étudiant ; Abdel Shakour Hashim Derar (h), 35 ans, avocat, membre de l’Association des avocats du Darfour ; Al Ghali Yahya Shegifat (h), 32 ans, journaliste, président de l’Association des journalistes du Darfour a ainsi qu’environ 150 autres personnes, originaires du Darfour pour la plupart AFR 54/026/2008 - AU 139/08 Les cinq hommes nommés ci-dessus figurent parmi plusieurs dizaines de personnes, originaires du Darfour pour la plupart, qui ont été arrêtées à Khartoum, la capitale du Soudan, au cours des deux dernières semaines. Nombre d’entre elles seraient détenues au secret dans des centres de détention du Service de la sécurité nationale et du renseignement à Khartoum ou dans des lieux inconnus. Tous ces détenus risquent d’être torturés ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements, voire d’être tués ou victimes d’une disparition forcée aux mains des autorités. Le 9 mai, à Khartoum, des agents du Service de la sécurité nationale et du renseignement ont commencé à arrêter des personnes qu’ils accusaient de soutenir le Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE), un groupe armé d’opposition. Le 10 mai 2008, le MJE, qui affronte les forces gouvernementales du Soudan au Darfour depuis 2003, a lancé une attaque sur Khartoum pour la première fois. Des témoins oculaires affirment que ces arrestations étaient arbitraires, visant ces personnes uniquement en raison de leur origine darfourienne, de leur appartenance ethnique ou de leur ressemblance (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse