Écrire Abd al Rahman Abu Zaid (h), 65 ans, ressortissant syrien

MDE 25/002/2008 - AU 143/08 Les autorités des Émirats arabes unis se préparent à renvoyer de force Abd al Rahman Abu Zaid en Syrie, où il risquerait d’être torturé, puisqu’il semble être membre des Frères musulmans, une organisation interdite dans ce pays. Abd al Rahman Abu Zaid, ressortissant syrien, vit et travaille aux Émirats arabes unis depuis 1976. Il a été arrêté au début du mois de mai et transféré le 21 mai à la prison centrale de Doubaï, vraisemblablement en vue de son renvoi forcé en Syrie. INFORMATIONS GÉNÉRALES La liberté d’expression et d’association est étroitement contrôlée Syrie. L’état d’urgence, en vigueur depuis 1963, confère aux forces de sécurité de vastes pouvoirs pour placer des personnes en détention, et ce pays compte plusieurs milliers de prisonniers politiques, dont des membres de l’organisation interdite des Frères musulmans, emprisonnés à l’issue de procès inéquitables. En 2007, Amnesty International a été informée qu’environ 1 500 personnes étaient détenues pour des motifs politiques, et que parmi elles figuraient de nombreux prisonniers d’opinion. Plus de 170 personnes ont été condamnées en 2007 à l’issue de procès manifestement inéquitables devant la Cour suprême de sûreté de l’État ou devant des juridictions pénales et militaires. La majorité d’entre elles étaient, semble-t-il, des militants islamistes. Aux termes de la Loi n° 49 de 1980, l’appartenance aux Frères musulmans est une infraction passible de la peine de mort, mais depuis quelques années, cette condamnation (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse