Écrire Farzad Kamangar (alias Siamand) (h), 32 ans, enseignant ...

...Ali Heydariyan (h) ; Farhad Vakili (h) : membres de la minorité kurde MDE 13/075/2008 - AU 147/08 Farzad Kamangar, enseignant issu de la minorité kurde d’Iran, a été condamné à mort pour mohareb (« inimitié à l’égard de Dieu »), une accusation portée contre les personnes accusées d’avoir opposé une résistance armée à l’État. Il se peut qu’Ali Heydariyan et Farhad Vakili soient également sous le coup d’une peine de mort. Farzad Kamangar a été condamné par la trentième chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran le 25 février, à l’issue d’un procès entaché d’irrégularités au cours duquel il n’a pu être en contact avec son avocat que de manière limitée. Il était accusé d’être membre d’un groupe armé, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), et de posséder des explosifs. Le tribunal en a déduit qu’il avait tenté de renverser l’État, ce que la législation iranienne assimile à une forme d’« inimitié à l’égard de Dieu ». Sa condamnation à mort a été confirmée par un porte-parole du pouvoir judiciaire iranien le 27 mai. Farzad Kamangar a formé un recours auprès de la Cour suprême. Si sa peine est confirmée et validée par le responsable du pouvoir judiciaire, il risque d’être exécuté dans les prochaines semaines. Farzad Kamangar a été arrêté vers le mois de juillet 2006 à Téhéran par des agents du ministère du Renseignement, en même temps que deux autres membres de la minorité kurde, Ali Heydariyan et Farhad Vakili. Amnesty International croit savoir que ces derniers ont été condamnés à dix ans (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.