Écrire Mohammad Fedai (h), 21 ans, mineur délinquant

MDE 13/074/2008 - AU 146/08 Mohammad Fedai risque d’être exécuté très prochainement, pour un meurtre commis lorsqu’il avait dix-sept ans. Sa condamnation a été prononcée à la suite d’un procès inéquitable. L’Iran est partie à des traités internationaux, notamment la Convention relative aux droits de l’enfant, qui interdisent expressément le recours à la peine capitale contre toute personne déclarée coupable d’un crime commis alors qu’elle avait moins de dix-huit ans. D’après les médias, l’exécution de Mohammad Fedai devrait avoir lieu aux alentours du 11 juin. Le 21 avril 2004, Mohammad Fedai se trouvait dans un club de billard avec des amis à Robat Karim, une ville proche de Karai, dans la province de Téhéran, lorsque l’un d’entre eux s’est trouvé entraîné dans une bagarre avec un groupe de 17 jeunes hommes environ. D’après son témoignage, Mohammad Fedai a tenté de mettre fin à la bagarre, mais un jeune homme prénommé Saïd a commencé à le frapper avec un bout de bois. Mohammad Fedai, qui tenait un couteau que lui avait passé un de ses amis, serait ensuite tombé par terre. Alors que Saïd s’apprêtait à le frapper à nouveau, il lui a porté un coup de couteau mortel pour se défendre. Saïd a été transporté à l’hôpital, où il est mort trois heures plus tard. Le 12 mars 2005, la 71e chambre du tribunal pénal de Téhéran a condamné Mohammad Fedai à mort à titre de qisas (« réparation ») pour le meurtre de Saïd. Les cinq juges du tribunal l’ont déclaré coupable alors même qu’ils ont indiqué par écrit dans leur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse