Écrire Elena Varela López (f), réalisatrice de documentaires

AMR 22/001/2008 - AU 154/08 La réalisatrice de documentaires Elena Varela López est détenue à la prison de Rancagua, une ville située au centre du Chili. Elle tourne actuellement un film pour lequel elle fait des recherches depuis quatre ans, consacré au conflit qui oppose les compagnies d’exploitation forestière et le peuple indigène mapuche du Chili au sujet de l’utilisation des terres. Amnesty International pense que les autorités l’ont arrêtée dans le but d’interrompre son enquête sur ce conflit et de l’intimider, de même que les Mapuches. Elena Varela López a été arrêtée le 7 mai par des policiers à son domicile, dans la région de Novena, à environ 620 kilomètres au sud de son lieu de détention actuel. Elle a été inculpée d’« association illicite dans l’intention de commettre une infraction ». La police a saisi plusieurs effets personnels à son domicile, notamment des cassettes vidéo, du matériel audio, des appareils photo, des téléphones portables et des costumes dont elle avait besoin pour tourner son documentaire. En outre, les agents qui l’ont arrêtée ont également saisi les recherches qu’elle avait effectuées, ainsi que des documents relatifs au financement du film par le Fonds national audiovisuel, un organisme gouvernemental. Amnesty International craint que ces informations ne soient utilisées par les forces de sécurité chiliennes afin d’intimider et de harceler les militants mapuches et les personnes qui ont contribué à ces recherches en apportant leur avis. Depuis mars 2008, les autorités ont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse