Écrire Rezgar Raza Chouchani (h), 31 ans, journaliste

MDE 14/014/2008 - AU 159/08 Personne n’a vu le journaliste Rezgar Raza Chouchani depuis le 3 juin, lorsqu’il a été convoqué au siège de l’agence de renseignements Zeravani, situé dans la région du Kurdistan irakien. Il avait accusé ce service d’être corrompu dans l’un de ses articles, et ses fonctionnaires l’avaient, semble-t-il, menacé. Zeravani est un organe des pechmerga, combattants chargés d’assurer la sécurité dans le Kurdistan irakien pour le Parti démocratique du Kurdistan (PDK), qui dirige ce pays. Rezgar Raza Chouchani a été convoqué le 3 juin à son siège, dans la ville de Masief Salah al-Din, près d’Arbil. Son frère l’a accompagné, mais les agents de Zeravani lui ont ordonné de partir et affirmé que Rezgar Raza Chouchani irait bien. Personne n’a vu ce dernier ni eu de ses nouvelles depuis lors. Rezgar Raza Chouchani rédigeait des articles pour un magazine appartenant à Zeravani, Zeravani Kurdistan, jusqu’au milieu du mois de mai. Il a alors démissionné afin de travailler pour le quotidien Berzan et il est également devenu rédacteur en chef d’un site internet intitulé Horakurd. Selon d’autres journalistes, il a publié plusieurs articles dans lesquels il dénonçait la corruption dans les services du PDK, notamment au sein de l’agence de renseignements Zeravani. Il aurait reçu des menaces de la part d’agents de cette organisation qui lui ont ordonné d’arrêter d’écrire à ce sujet. INFORMATIONS GÉNÉRALES Dans la région du Kurdistan irakien, les personnes qui manifestent leur opposition aux autorités sont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse