Écrire Sheikh Mastan (alias Mohammed Salim) (h), 30 ans, marié et père d’un enfant ...

... Hamza Abu Bakir (h), 47 ans, marié et père de quatre enfants MDE 23/024/2008 - Action complémentaire sur l’AU 309/07 (MDE 23/039/2007, 16 novembre 2007) Sheikh Mastan et Hamza Abu Bakir, ressortissants indiens détenus à la prison de Dammam, dans la province saoudienne de l’Est, sont toujours menacés d’une exécution imminente. Ils ont été arrêtés en janvier 2004 pour possession de stupéfiants. Sheikh Mastan et Hamza Abu Bakir ont été déclarés coupables et condamnés à la peine capitale par un tribunal de Dammam en juin 2006. Très peu d’éléments sont connus au sujet de leur procès, si ce n’est qu’ils n’ont pas été autorisés à se faire représenter par un avocat, que leur déclaration de culpabilité et leur condamnation ont apparemment été confirmées en appel et que leur exécution pourrait donc avoir lieu à tout moment. Amnesty International est d’autant plus préoccupée par la situation de Sheikh Mastan et Hamza Abu Bakir que de nombreuses exécutions ont eu lieu en Arabie saoudite depuis janvier. Au moins 63 personnes ont été exécutées depuis le 8 janvier, dont 22 au moins pour des infractions à la législation sur les stupéfiants. INFORMATIONS GÉNÉRALES En Arabie saoudite, un grand nombre d’infractions sont passibles de la peine capitale tandis que les normes d’équité les plus élémentaires ne sont pas respectées. Il n’est pas souvent permis aux prévenus d’être officiellement représentés par un avocat et, dans de nombreux cas, ils ne sont pas informés de l’évolution des procédures dont ils font l’objet. Il arrive par (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir