Écrire Mahboubeh Karami (f), 40 ans ...

... journaliste et militante pour les droits des femmes ainsi qu’environ 200 autres personnes MDE 13/084/2008 - AU 169/08 Le 13 juin, Mahboubeh Karami, journaliste et militante pour les droits des femmes, a été contrainte à descendre d’un autobus avant d’être arrêtée par des membres des forces de sécurité en civil. L’autobus en question passait par le parc Mellat, à Téhéran, où venait de se tenir une manifestation. Amnesty International a appris qu’environ 200 autres personnes avaient été appréhendées à la suite de ce mouvement de protestation. À sa connaissance, les manifestants n’ont pas fait usage de la violence. On ignore où se trouvent toutes ces personnes, parmi lesquelles figure Mahboubeh Karami ; elles risquent d’être victimes de mauvais traitements, voire d’actes de torture. Citant des informations communiquées par des agences de presse iraniennes, le site web de la Campagne pour l’égalité (https://www.we-change.org/spip.php?article2209, en persan) rapporte que les forces de sécurité ont usé de gaz lacrymogène et de matraques électriques pour disperser les manifestants. Elles ont établi des points de contrôle dans la rue Vali Asr, qui longe le parc, et donné l’ordre aux conducteurs de voiture de continuer à rouler et de remonter leurs vitres. Des agents en civil ont arrêté plusieurs bus des transports en commun, dont celui de Mahboubeh Karami, et sont montés à leur bord. Avant qu’ils n’entrent dans le sien, Mahboubeh Karami a téléphoné de son portable à sa mère, Mme Mosaedi, pour lui dire qu’elle (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition