Écrire Mehmet Bal (h), objecteur de conscience, 33 ans

EUR 44/010/2008 - Action complémentaire sur l’AU 163/08 (EUR 44/009/2008, 11 juin 2008) Le 13 juin, l’objecteur de conscience Mehmet Bal a été transféré dans une prison militaire d’Adana, dans le sud du pays, afin de comparaître devant un tribunal militaire. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion car il est détenu au seul motif qu’il a refusé de servir dans les forces armées. Mehmet Bal doit répondre de trois chefs d’insubordination persistante et d’un chef de désertion. Les premiers sont passibles de peines allant de trois mois à deux ans d’emprisonnement, et le deuxième d’un à trois ans d’emprisonnement. La prochaine audience est prévue le 20 juin. Mehmet Bal a été arrêté le 8 juin à Istanbul pour avoir fui le service militaire, après avoir effectué neuf mois sur les quinze mois obligatoires en Turquie. Il a été placé en détention militaire à Besiktas, avant d’être transféré le 9 juin à la prison militaire de Hasdal, à Istanbul, puis le 13 juin à la prison du 6e corps de commandement militaire d’Adana, où il se trouve actuellement. Pendant son séjour à Besiktas, des gardiens auraient agressé physiquement Mehmet Bal, lui assénant notamment des coups de poing à la tête, au visage et à la poitrine. Pendant plusieurs heures, en outre, Mehmet Bal a été privé d’eau et n’a pas été autorisé à se rendre aux toilettes. Le 9 juin, il a été transféré à la prison militaire de Hasdal. Les avocats de Mehmet Bal ont indiqué à Amnesty International que lors de sa première journée à Hasdal, un haut gradé l’a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse