Écrire Huang Qi (h), militant des droits humains, 45 ans

ASA 17/084/2008 - AU 172/08 Huang Qi, militant des droits humains vivant à Chengdu, dans le sud-ouest de la Chine, a été arrêté le 10 juin par des policiers en civil. Il est soupçonné d’avoir « obtenu illégalement des secrets d’État ». Personne n’a été en mesure de lui rendre visite en détention et Amnesty International craint qu’il ne soit victime de mauvais traitements, voire d’actes de torture. Huang Qi est le directeur du Centre des droits humains de Tianwang. Alors qu’il dînait dans un restaurant de Chengdu avec deux bénévoles de son organisation, Pu Fei et Zuo Xiaohun, ils ont été emmenés par plusieurs hommes qui les ont contraints à monter à bord de leur véhicule. La mère de Huang Qi et un collègue du Centre des droits humains de Tianwang ont ensuite tenté de les retrouver, mais aucune information n’a été communiquée avant le 16 juin, lorsque la mère de Huang Qi a reçu de la section de Wuhou du Bureau de la Sécurité publique de Chengdu une lettre, datée du 10 juin, indiquant que Huang Qi était détenu car soupçonné d’avoir « obtenu illégalement des secrets d’État ». On pense que Pu Fei et Zuo Xiaohun ont été libérés. La lettre précisait que Huang Qi était détenu au Bureau de la Sécurité publique de Chengdu dans la commune d’Anjing du canton de Bei (province du Sichuan). Ni sa famille ni son avocat n’ont été autorisés à lui rendre visite. La police a fouillé le domicile de Huang Qi et saisi son ordinateur et son livret bancaire, où sont inscrites toutes ses transactions. Selon des sources locales, Huang Qi a été arrêté (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.