Écrire Mahmoud al Najjar (h), enseignant, 48 ans

MDE 24/016/2008 - AU 177/08 Mahmoud al Najjar, enseignant, a été arrêté chez lui à Alep, le 16 juin, par des agents de la Sûreté de l’État qui ont également saisi des publications à caractère politique. On ignore où il se trouve actuellement et il y a fort lieu de craindre qu’il ne soit torturé. Amnesty International ignore pourquoi Mahmoud al Najjar a été arrêté. Elle sait en revanche qu’il a participé le 1er décembre 2007 à une réunion de la Déclaration de Damas pour un changement national démocratique (DDCND), un groupe d’organisations favorables à la démocratie, en tant que représentant des membres de la DDCND non affiliés à aucune autre organisation. Douze autres personnes présentes à cette réunion ont également été appréhendées. Onze sont détenues dans des conditions éprouvantes à la prison d’Adhra, près de Damas, tandis que la douzième se trouve à la prison pour femmes de Douma, également située près de la capitale (voir l’AU 333/07, MDE 24/045/2007 du 17 décembre 2007, et ses mises à jour). Mahmoud al Najjar, instituteur, souffre d’infections pulmonaires chroniques, de douleurs articulaires, d’une hernie discale et de migraines. INFORMATIONS GÉNÉRALES Le 9 décembre 2007, le gouvernement a lancé une répression contre la Déclaration de Damas pour un changement national démocratique (DDCND) : 47 de ses membres ont été arrêtés jusqu’à présent, dont 34 ont été relâchés au bout de quelques jours. À la connaissance d’Amnesty International, aucune des personnes libérées n’a été inculpée. ACTION RECOMMANDÉE : dans les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !