Écrire Jayaprakash Sittampalam Tissainayagam (h), journaliste

ASA 37/025/2008 - Action complémentaire sur l’AU 88/08 (ASA 37/016/2008, 4 avril 2008) et sa mise à jour (ASA 37/019/2008, 15 mai 2008) Selon des sources proches du journaliste Jayaprakash Sittampalam Tissainayagam, son maintien en détention a été prolongé de trois mois le 7 juin. Malgré une demande du juge chargé de son dossier, le Service d’enquête sur le terrorisme (TID) ne l’a pas présenté au tribunal afin qu’il en soit informé. Il demeure détenu sans inculpation par le TID à Colombo et risque d’être de nouveau torturé. Le 19 mars, Jayaprakash Sittampalam Tissainayagam a formé un recours en vertu des règles protégeant les droits fondamentaux devant la Cour suprême, aux motifs qu’il avait été torturé, qu’il n’avait pas bénéficié d’une égale protection par la loi et qu’il avait subi des discriminations en raison de son origine ethnique. Il n’a pas encore obtenu les lunettes qu’un ophtalmologue lui a prescrites le 9 mai afin d’éviter une dégradation de son acuité visuelle, ni rencontré un spécialiste pour déterminer si l’état de ses yeux a évolué depuis cette date. Il risque de perdre la vue s’il ne reçoit pas ce traitement. Jayaprakash Sittampalam Tissainayagam n’a été autorisé à consulter son avocat que deux fois depuis son placement en détention, il y a maintenant plus de trois mois. Lors de ces deux visites, un agent du TID était présent. Son maintien en détention a été prolongé par le ministère de la Défense en vertu des règlements d’exception, aux termes desquels il pourrait être détenu jusqu’à douze mois sans (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.