Écrire Les bénévoles de HIJOS (Enfants pour l’identité et la justice contre l’oubli et le silence)

AMR 34/015/2008 - AU 181/08 Une personne travaillant bénévolement pour HIJOS (Enfants pour l’identité et la justice contre l’oubli et le silence) a été battue et menacée de mort, lors d’une agression qui visait manifestement à stopper les activités de cette organisation guatémaltèque de défense des droits humains. Il est à craindre que les vies des membres de HIJOS ne soient menacées. Une personne travaillant bénévolement pour HIJOS (qui tient à garder l’anonymat) a été agressée le 21 juin, vers 15 h 30 : alors qu’elle marchait dans une rue de Guatemala, la capitale, elle a vu deux hommes descendre d’un pick-up gris et se diriger vers elle. Elle a tenté de prendre la fuite, mais l’un des hommes l’a attrapée. Selon son récit, recueilli par des délégués d’Amnesty International à Guatémala, il lui aurait déclaré : « Attends. On veut juste que tu dises à ceux de HIJOS d’arrêter de faire chier parce qu’ils commencent à nous fatiguer et qu’on va être obligés de les tuer […] On vous a tous filmés. Qui sont les organisateurs de vos actions ? […] Dis à ces emmerdeurs de se comporter en hommes parce qu’ils commencent à nous fatiguer et qu’on va leur faire sauter la cervelle ». L’homme lui a ensuite donné deux coups dans le ventre avant de s’enfuir en courant avec son complice. Le 21 juin correspond à la Journée nationale des victimes de disparitions forcées au Guatémala. HIJOS a organisé un certain nombre de manifestations publiques à cette occasion. INFORMATIONS GÉNÉRALES Composée de bénévoles, l’organisation (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !