Écrire Mohamed Abdelrahman Ferah (h), 33 ans

EUR 23/001/2008 - AU 194/08 Les autorités allemandes s’apprêtent à renvoyer de force en Érythrée le demandeur d’asile Mohamed Abdelrahman Ferah. En cas de renvoi, cet homme risquerait d’être arrêté arbitrairement, détenu au secret, torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements pour s’être soustrait au service militaire obligatoire et avoir demandé l’asile à l’étranger, ce qui représente, aux yeux des autorités érythréennes, une trahison envers le pays. Mohamed Abdelrahman Ferah a quitté l’Érythrée pour gagner la ville de Francfort, en Allemagne, le 12 mai 2008, après avoir transité par le Soudan et le Nigéria. Les autorités allemandes ont rejeté sa demande d’asile et il a été débouté en appel. Elles ont refusé de tenir compte de l’opinion d’un spécialiste de l’Érythrée cité par l’avocat de Mohamed Abdelrahman Ferah, selon lequel ce dernier risquerait d’être placé en détention au secret à son retour. Les autorités allemandes ont par ailleurs déclaré que puisque Mohamed Abdelrahman Ferah avait consenti à ce que son nom soit cité publiquement dans un communiqué de presse émanant d’organisations non gouvernementales allemandes, il était impossible qu’il ait pu se croire menacé en cas de retour en Érythrée. Elles soutiennent que cet homme ne craint rien alors même que le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) recommande actuellement à tous les États d’« éviter absolument de renvoyer de force des demandeurs d’asile en Érythrée, même lorsque leur requête a été rejetée, et [de] leur accorder au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.