Écrire Mohammad Fedai (h), 21 ans, mineur délinquant

MDE 13/100/2008 - Action complémentaire sur l’AU 146/08 (MDE 13/074/2008, 30 mai 2008) et sa mise à jour (MDE 13/082/2008, 12 juin 2008) Le responsable du pouvoir judiciaire, l’Ayatollah Mahmoud Hashemi Shahroudi, a accordé au mineur délinquant Mohammad Fedai un nouveau sursis d’un mois, afin de laisser plus de temps à sa famille pour négocier avec les proches du garçon qu’il a été reconnu coupable d’avoir tué. Les deux familles tentent actuellement de parvenir à un accord sur le paiement de la diya (prix du sang) en échange d’une grâce. Mohammad Fedai risque désormais d’être exécuté le 12 août ou autour de cette date. L’Iran est partie à des traités internationaux, notamment la Convention relative aux droits de l’enfant et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), qui interdisent expressément l’exécution de toute personne déclarée coupable d’un crime commis alors qu’elle avait moins de dix-huit ans. Mohammad Fedai a été condamné à mort pour le meurtre d’un garçon nommé Saïd, tué au cours d’une bagarre. Ce crime a été commis en 2004, alors que Mohammad Fedai avait dix-sept ans. Les cinq juges qui l’ont condamné ont reconnu qu’il n’avait pas été correctement défendu lors de son procès, car son premier défenseur n’était pas un avocat agréé et les deux avocats engagés par la suite n’avaient soumis au tribunal qu’une seule plaidoirie écrite au cours de son procès. Néanmoins, la peine capitale prononcée contre Mohammad Fedai a été confirmée par la Cour suprême. Une première date (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.