Écrire Ahmed Afifi (h) ; Mohamed Taher (h)...

... Ahmed Maher (h), 27 ans, ingénieur ainsi que 13 autres manifestants MDE 12/016/2008 - AU 208/08 Ahmed Afifi et Mohamed Taher ont été arrêtés le 23 juillet alors qu’ils participaient à une manifestation pacifique dans la ville d’Alexandrie. Amnesty International ignore leur lieu de détention et craint qu’ils ne soient torturés ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Ahmed Maher et 13 autres manifestants sont également en détention, mais il ne semble pas qu’ils soient exposés au risque de subir de telles atteintes. Amnesty International estime que ces 16 personnes sont des prisonniers d’opinion, détenus uniquement pour avoir manifesté. Cette manifestation a été organisée par un groupe qui se nomme lui-même « Jeunes du 6 avril », qui avait recruté ses membres grâce au site de réseau social Facebook. Le 23 juillet, fête nationale en Égypte, quelque 35 membres de ce groupe, étudiants à l’université pour la plupart, se sont rendus de la capitale, Le Caire, jusqu’à Alexandrie afin de manifester. On pense qu’ils ont choisi cette ville, la deuxième du pays, afin de rassembler un plus grand nombre de personnes. Vêtus de T-shirts portant l’inscription « 6 avril », ils ont scandé des slogans appelant à une réforme politique et économique en Égypte, et ils ont entonné des chants patriotiques. La police antiémeutes et les forces de sécurité les ont attaqués en projetant des gaz lacrymogènes, en frappant les manifestants et en les forçant à s’allonger par terre. Quinze personnes, dont Ahmed Afifi (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse