Écrire Mahboubeh Karami (f), 40 ans, journaliste et militante pour les droits des femmes...

...ainsi qu’environ 200 autres personnes MDE 13/097/2008 - Action complémentaire sur l’AU 169/08 (MDE 13/084/2008, 17 juin 2008) et sa mise à jour (MDE 13/089/2007, 27 juin 2008) Mahboubeh Karami est détenue à la prison d’Evin, à Téhéran, depuis le 13 juin. La caution pour sa remise en liberté a été fixée à 1 milliard de rials (environ 69 000 euros) le 12 juillet, mais sa famille n’est pas en mesure de réunir une telle somme. Sa mère, Sedigheh Mosaebi, affirme que Mahboubeh Karami lui a indiqué le 25 juin par téléphone qu’environ 90 femmes avaient été arrêtées le 13 juin, dont la plupart, comme elle, n’avaient rien à voir avec la manifestation organisée dans le parc Mellat, à l’origine d’une vague d’arrestations, et qu’elles avaient étaient maltraitées par des agents des forces de sécurité. Le 6 juillet, Mahboubeh Karami et neuf autres femmes arrêtées en même temps qu’elle ont entamé une grève de la faim afin de protester contre leur maintien en détention sans inculpation ni jugement et le manque d’installations dans la prison. Ce mouvement a pris fin et ces détenues auraient toutes été libérées à l’exception de Mahboubeh Karami. Le 21 juillet, son avocat n’avait toujours pas été autorisé à consulter son dossier, mais il avait appris par des fonctionnaires de justice qu’il était peut-être possible de réduire le montant de sa caution ou de la transformer en une autre forme de garantie. Mahboubeh Karami s’est entretenue brièvement avec lui par téléphone. Les manifestants du parc de Mellat protestaient (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.