Écrire Lema Soussarov (h), 25 ans

EUR 50/003/2007 - AU 207/07 Les autorités ukrainiennes s’apprêtent à renvoyer de force le réfugié d’origine tchétchène Lema Soussarov en Russie, où il risque d’être torturé et soumis à d’autres graves violations de ses droits fondamentaux. L’Ukraine est partie à la Convention relative au statut des réfugiés et à la Convention des Nations unies contre la torture, qui interdisent de renvoyer quiconque dans un endroit où il risquerait d’être torturé. Lema Soussarov a été reconnu comme réfugié par le bureau du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) de la capitale de l’Azerbaïdjan, Bakou, en 2006. D’après le HCR, il est arrivé en Ukraine à la fin 2006. La Russie a demandé son extradition pour vol qualifié le 16 février et il a été arrêté en Ukraine le 20 juillet. Lema Soussarov s’est inscrit comme demandeur d’asile auprès du service d’immigration de Kiev, en Ukraine, le 8 août, bien que la décision de l’extrader ait été prise le 27 juillet par le bureau du procureur général. Le droit international prévoit qu’un réfugié reconnu ou une personne ayant déposé une demande d’asile ne peuvent être renvoyés de force dans un endroit où leur vie ou leur liberté serait en danger. Les autorités ukrainiennes semblent prêtes à ignorer cette disposition du droit international et à renvoyer Lema Soussarov en Russie. Il leur est déjà arrivé d’extrader des demandeurs d’asile. Lema Soussarov est détenu à Kiev, au centre de détention n°13. INFORMATIONS GÉNÉRALES Les forces de sécurité russes auraient torturé et maltraité de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.