Jose Luis Urbano (h), défenseur des droits humains ...

... ainsi que sa famille et les membres de la Fondation pour la défense du droit à l’éducation Le défenseur des droits humains Jose Luis Urbano a été menacé en raison de ses activités de président de la Fondation pour la défense du droit à l’éducation, une organisation non gouvernementale (ONG). Amnesty International craint que la vie de cet homme, de sa famille et des autres membres de cette organisation ne soit en danger. Le 3 mai, Jose Luis Urbano s’est exprimé sur une station de radio locale dans l’État d’Anzoátegui. Il a fait état d’allégations selon lesquelles une école de Barcelona, une ville de cet État, avait exigé illégalement que de l’argent lui soit versé pour que les enfants assistent aux cours, ce qui signifiait que de nombreux élèves défavorisés en seraient exclus. À la suite de ces propos, le directeur de cet établissement aurait menacé Jose Luis Urbano et appelé à commettre des attaques contre lui. Jose Luis Urbano a signalé ces manœuvres au parquet le 13 mai. Le 22 mai, alors qu’il circulait à moto, il a été poursuivi par des personnes conduisant une Toyota Corolla sans immatriculation. Il a craint pour sa vie, mais a réussi à se sauver. Le 3 juin, une autre directrice d’école, dont l’établissement aurait également facturé des frais de scolarité illégaux, a critiqué Jose Luis Urbano sur une station de radio locale et annoncé qu’elle engagerait des poursuites contre lui. Elle a en outre menacé de l’envoyer en prison et déclaré que sa fille, représentante du ministère public, allait « l’achever ». (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.