Écrire Usama Ashour (h), 48 ans, agronome

MDE 24/022/2008 - AU 211/08 Usama Ashour, militant politique, a été arrêté le 29 juillet par des agents du Service des renseignements militaires à son domicile, dans la ville d’Alep. Il est détenu au secret dans les locaux de la Sécurité militaire à Alep et risque d’être torturé ou de subir d’autres mauvais traitements. Amnesty International craint que cet homme ne soit un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression et d’association. Les autorités syriennes n’ont pas indiqué le motif de l’arrestation d’Usama Ashour et, à la connaissance d’Amnesty International, il n’a été inculpé d’aucune infraction. Son arrestation est probablement liée à sa participation à une réunion de la Déclaration de Damas pour le changement national démocratique, un groupe d’organisations favorables à la démocratie, le 1er décembre 2007, en tant que représentant de la Coalition des nationalistes libres, un mouvement politique interdit en Syrie. Ce jour-là, les participants ont élu le secrétariat général de la Déclaration de Damas pour le changement national démocratique. Depuis lors, nombre d’entre eux ont été arrêtés. La plupart ont été libérés au bout de quelques jours, mais 13 autres, en plus d’Usama Ashour, demeurent détenus. Parmi ces derniers, 12 personnes ont été inculpées de diverses infractions et présentées devant un tribunal de Damas le 30 juillet. Un certain nombre de membres de la Déclaration de Damas pour le changement national démocratique auraient (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse