Écrire Mohammad Ali (h), 45 ans

ASA 33/017/2007 - AU 204/07 Mohammad Ali doit être exécuté par pendaison à l’aube le 9 août 2007 dans la prison de district de la ville de Jang, dans l’ouest du Pendjab. Il a été déclaré coupable d’avoir tué un homme du nom de Fayaz en 1996 et a été condamné à mort en 1998. Il a fait appel mais la haute cour l’a débouté ; en 2006, la Cour suprême a rejeté son second et ultime pourvoi. Le président de la République a rejeté son recours en grâce, mais a reculé la date d’exécution de quinze jours, pour lui permettre de négocier avec la famille de Fayaz en lui proposant, comme la loi en prévoit la possibilité, de lui laisser la vie sauve en échange d’une compensation financière. INFORMATIONS GÉNÉRALES En 2006, au Pakistan, au moins 446 personnes ont été condamnées à mort et au moins 82, dont un mineur délinquant, ont été exécutées. La plupart de ces personnes avaient été déclarées coupables de meurtre. De nombreux condamnés relativement fortunés réussissent à échapper à une telle peine grâce aux dispositions de l’Ordonnance de qisas (réparation) et diyat (prix du sang), qui permettent aux proches de victimes d’accorder leur pardon à l’auteur présumé d’un meurtre en contrepartie d’un dédommagement. Le 24 juillet 2007, cinq personnes déclarées coupables de meurtre, dont trois frères, ont été pendues dans la prison centrale de Sahiwal. Zulfikar Ahmed, Falak Sher et Muhammed Zafar ont été reconnus coupables d’avoir tué cinq membres d’une famille en raison d’un litige foncier en avril 1993. Un quatrième homme, Abdul Hafeez, a été pendu (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.